La vie s’organise autour des palissades

Le mois de février a été très riche en activité autour des Halles. D’abord il y a eu l’abattage des arbres, une opération qui a surpris beaucoup de gens par sa rapidité d’exécution et son absence de communication. Probablement pour éviter des manifestations le jour J. La Mairie avait peut être peur que les gens viennent s’attacher aux arbres pour en retarder l’abattage. Ce qui n’aurait fait qu’accroître le coût des travaux déjà faramineux.

Ensuite il y a eu la poursuite de la pose des palissades autour du forum des Halles et la fermeture des boutiques situées au niveau 0.

La Mairie de Paris a commencé à installer ses panneaux publicitaires pour prévenir que pendant les travaux la vie s’organise autour des Halles et que les boutiques à l’intérieur du forum resteront ouvertes.

Sur les palissades ont aussi été installés des visuels de la future Canopée.
Nous avons donc passé énormément de temps autour des travaux et nous avons guetté la réaction des passants.

Les riverains sont très nombreux à venir se recueillir devant les travaux et le jardin qui ne ressemble plus à grand chose. Il y a beaucoup d’émotions et quand les gens en parlent, qu’ils soient pour ou contre, le projet de réaménagement des Halles ne laisse personne indifférent.

Beaucoup de gens découvrent la Canopée en photo pour la première fois autour des palissades Ensuite il y a les passants, les parisiens et les banlieusards qui viennent occasionnellement aux Halles.

On se rend compte que finalement peu de gens sont vraiment au courant de ce projet. Effectivement à part le Parisien et des journaux locaux, des rares apparitions sur France 3 île de France, les médias ne se sont pas encore emparés du sujet.

Beaucoup de passants découvrent la Canopée en photo pour la première fois autour des palissades et c’est amusant d’écouter leurs réactions. Il faut avouer que peu de gens la trouvent vraiment jolie. On entend beaucoup de «c’est moche, c’est curieux, c’est laid, ha c’est ça le truc qu’ils vont faire à la place…»

Le jardin provisoire pour les enfants est bondé en permanence à la limite de la saturationLe jardin est considérablement réduit pour laisser la place à la cité de chantier et je ne pensais pas qu’il me manquerait autant aussi vite, et l’été n’est pas encore arrivé.

Le jardin provisoire pour les enfants est bondé en permanence à la limite de la saturation. Les Halles n’ont jamais été l’endroit parfait pour élever des enfants et cela va être encore plus difficile pendant les prochaines années.

Beaucoup de changements donc ce mois-ci et ce n’est que le début. Nous espérons vraiment que ce projet sera à la hauteur des espérances des Parisiens car le sacrifice des riverains est important.

Vous êtes ici : Projet les Halles » Nos éditos
  • Ecrire un commentaire